La Déconnexion des Elites

La Déconnexion des Elites


La technologie mais aussi la société avancent vite… bien plus vite que la plupart des élites littéralement débordées. En France, comme dans de nombreux autres pays, les penseurs, les responsables économiques, les politiques ou les syndicats découvrent une société qui ne les attend pas.

Laure Belot nous parle de cette France créative à l'heure du numérique, mais invisible aux énarques.

Chez les Humains, nous avons particulièrement apprécié le chapitre consacré aux «doers» qui bousculent l’école et mettent en lumière le décalage criant de la formation avec le monde réel. L'auteure consacre d’ailleurs un chapitre entier à ce problème mais aussi aux solutions qui fonctionnent comme celles Mike Feerick qui a créé la plateforme Alison, un modèle économique gratuit, conçu pour donner accès au savoir au plus grand nombre. Ou encore les self organized learning experiments de l’Indien Sugata Mitra où les jeunes s’apprennent mutuellement face à un ordinateur et qui donnent des résultats absolument étonnants !

Elle nous parle aussi des banquiers et de la révolution de leur industrie... qui se passe souvent sans eux ! Mais elle va encore plus loin, en abordant une autre révolution plus silencieuse mais bien réelle, celle de la démocratie en nous exposant de nombreuses initiatives qui dépoussièrent la vie politique. Elle nous parle de ces entreprises qui s’imposent par leur efficacité face aux services parfois défaillants de l’Etat. C’est l’exemple du Bon Coin en France et de ses milliers d’annonces d’emploi, y compris celle de l’Education Nationale française en manque de profs !

Laure Belot s’attarde aussi sur ce big data dont tout le monde parle, dont les GAFAM tirent leur puissance et dont nos élites ignorent tout ou presque.


La déconnexion des élites est un livre passionnant qui pose la question du QUI décide vraiment aujourd’hui, tout en piochant autour du monde des exemples et des données pertinentes sur le « vrai » monde tel qu’il va.


Publié en 2015 aux éditions Les Arènes.

18 vues