Libérer le temps



Chez Les Humains, nous sommes fans de SOCIALTER et en particulier des hors séries, qui présentent une qualité d'articles et un niveau de réflexion qu'on aimerait bien croiser davantage dans la presse d'aujourd'hui. Le hors série de cette fin d'été n'y fait pas exception.


LIBERER LE TEMPS offre des points de vue multiples, parfois étonnants, décalés, subtils, philosophiques mais toujours inspirants sur ce fameux "temps qui passe".


Le hors série s'ouvre sur un article intitulé RETISSER LE TEMPS où Geneviève ADAM, la célèbre économiste, militante au sein d'ATTAC France, nous invite à "éprouver l'épaisseur du temps", "incorporé dans la trame du vivant" : "la machinerie des sociétés industrielles, après avoir vidé et dépeuplé le temps, l'a rempli et saturé de déchets." Elle nous encourage à réfléchir sur le conflit entre "les temps pleins de vie et le temps vide du progrès".


Bien sûr, on ne manquera pas l'excellente interview d'Hartmut ROSA, qui développe depuis plus de 10 ans une critique de l'accélération de nos sociétés. Toujours très juste et sans complaisance, il souligne que "nous ne sommes pas seulement victimes malheureuses d'un système qui nous oblige à accélérer, nous sommes aussi les agents volontaires de la vitesse".

Autre grand nom de la pensée contemporaine, Barbara Stiegler répond également aux questions de Socialter, et démontre comment le néo libéralisme complexe les hommes sur leur "retard", alors qu'il faudrait plutôt valoriser un "présent partagé et ralenti".

D'autres articles nous interrogent également sur le temps de la recherche, celui de l'économie, des énergies, etc.


La deuxième partie s'attaque au Temps Retrouvé et revient sur les grandes utopies de la fin du travail, du temps libre, de "l'interruption des flux", des cités en quête de "slow"...


La dernière partie est consacré au Temps Qui Reste, face aux dérèglement climatique et à la crise des écosystèmes. Ainsi, le temps de la forêt par exemple, nous enseigne de nouvelles façons de lutter "avec le vivant" et fonde de nouvelles résistances "dès lors qu'elles mettent en lien des temporalités sans commune mesure avec celles des êtres humains".


Bref, un hors série exaltant, dont on ne ressort pas indemne...


SOCIALTER, commandez votre hors série LIBERER LE TEMPS ici